01 – Actualités : Compte-rendu de la plénière du 18 juin

Bonjour,

Voici un Compte-rendu de la première rencontre du Pari de Lacan, du 18 juin 2017.

 

La première partie, dans « l’Ouvrir », a accueilli les témoignages de passe de Mathilde Farida Ben Nadja, et de Carole Diaz. Forts et simples, ils ont ouvert de nombreuses discussions et questions qui amènent chacun à poursuivre sa propre réflexion.

Nous les en remercions.

La Plénière a commencé par un temps précisant où en est le Pari de Lacan par rapport à la procédure de la passe, (Elisabeth Rigal : une procédure de la passe provisoire, avec deux cartels de passe, et une secrétaire) avec un court témoignage de Véronique Bonnet, et la proposition d’un groupe de réflexion coordonné par Sophie Duportail. Puis Abel Guillen a transmis l’expérience qu’il avait eue de « nouvel arrivant » dans l’association APJL, et l’importance qu’avait eu pour lui le travail en cartels.

Les points suivants ont été ensuite évoqués et mis au débat.

Tout d’abord il est prévu que toutes les instances mises en place permutent au terme de deux ans de fonctionnement.

Des Rencontres du Pari ont été mises en place. Ces Rencontres peuvent avoir lieu dans toutes les villes. Les moments de débat fort peuvent se déplacer d’une ville à l’autre. D’ores et déjà des Rencontres sont organisées à paris et à Toulouse.

En voici les coordonnées :

Paris : coordonnateurs : Karin Adler, Sylvianne Cordonnier, Abel Guillen.

Les dates retenues sont : les 7.10, 18.11, 16.12 2017, et les 20.01, 3.02, 24.03, 26.05, 23.06 2018, de 14Hà 18H.

La première partie fera un « retour aux concepts fondamentaux de la psychanalyse » et chaque intervenant se risquera à sa lecture d’un ou plusieurs chapitres du séminaire XI de Lacan, « Les quatre concepts fondamentaux de la psychanalyse ».

La deuxième partie essaiera d’avancer une réflexion sur « l’identification ».

Toulouse : coordonnatrices : Fabienne Guillen, Elisabeth Rigal.

Les dates retenues sont : les 16.09 ( salle Flamand), 21.10 (salle Sénechal), 25.11 (salle Flamand), 9.12 2017 (salle Sénéchal), et les 16.01, 17.02, 17.03 14.04, 9.06 2018  (salle Sénéchal)de 14H à 17H .

Le groupe « psychanalyse et politique «  se réunira le matin de 10H à13H.

Dans la première partie, les Rencontres  de Toulouse se centreront sur « la réhabilitation du symptôme (de la vérité au réel)». Deuxième partie sera « la mise…en commun »Il s’agira dans cette deuxième partie de témoigner de l’expérience du symptôme qui est à la fois embarras dans le rapport aux autres et richesse pour le sujet.

Les cartels : Une grande importance est donnée aux cartels, qui peuvent se déclarer auprès de Chantal Thirion, chantal.thiriondelabre@wanadoo.fr. Par ailleurs une  bourse aux cartels est en fonction, pour quiconque cherche à travailler en cartel, sur un thème, ou pas.

Les activités de chaque ville et région peuvent se faire connaître dès maintenant auprès de Sylvianne Cordonnier : sylviannecordonnier@orange.fr .Vous pourrez retrouver toutes ces informations en allant sur le blog leparidelacan.unblog.fr.

Un bulletin numérique est en place, « l’être du pari ». Il propose des textes courts, et chaque membre du Pari de Lacan est invité à y participer, que ce soit pour lancer une question théorique ou pour rendre compte d’un moment qui résonne dans le champ analytique.

La question des listes : elles seront au nombre de deux. Il y a la liste ouverte déjà en place :leparidelacan@googlegroups.com. C’est une liste d’informations. Vous pouvez vous adresser à leparidelacan@laposte.fr pour faire savoir un évènement, une information, concernant la psychanalyse, qui sera retransmis sur cette liste.

Une deuxième liste va être installée, pour les informations concernant les membres. Le bureau a proposé que cette liste-membres soit ouverte, le bureau se réservant d’intervenir en cas d’utilisation ne concernant pas la psychanalyse. Cette proposition a suscité un vif débat.

Une discussion s’est engagée à propos de la dimension politique de la psychanalyse. Pour reprendre une phrase du Manifeste pour la psychanalyse, non pas « la psychanalyse dans la cité », que nous connaissons, et que nous pratiquons déjà, mais «la cité dans la psychanalyse». Quelle place les psychanalystes font-ils à la dimension politique de la psychanalyse pour qu’elle se fasse entendre sur les questions qui traversent la société ?

Nous poursuivrons ces échanges et les travaux qu’ils ouvrent dans une plénière prévue :

- le samedi 23 septembre,  de 13H30 à 19H, (accueil à 13H), couvent Saint François, 7, rue Marie-Rose, 75014 Paris.

Nous envisageons dès maintenant une plénière le dimanche 17 décembre.

Vous pouvez consulter ce C.R également sur le blog leparidelacan.unblog.fr, ainsi que les annonces des activités qui sont déjà prévues par un certain nombre de membres dans les différentes villes, et la bourse aux cartels.

Cordialement à vous, et bel été

Le bureau :

Sylvianne Cordonnier, Véronique Sidoit, Chantal Thirion-Delabre, Laure Thibaudeau

 

 

 

 

 

 

Amap Aubenas |
Le blog participatif du mou... |
Picaflores |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Harmfulliberty
| OSMTH - Roncelin de Fos - A...
| Chorale de l'Universit...