Les lecteurs du dimanche : La bataille politique de l’enfant

Les lecteurs du dimanche se rencontreront le dimanche 27 mai de 10h à 12h à l’Institut protestant de théologie (83, boulevard Arago, 75014 Paris), autour du livre La bataille politique de l’enfant, de Marie-Jean Sauret.

La lecture-débat sera animé par le groupe Les Cailloux de l’enfance.

Les-Lecteurs-du-dimanche

 

 

                                              bataille-politique-Enfant-MJS

Comment l’enfant (et l’adolescent) devient-il un sujet, acteur de sa vie, pour habiter le lien social avec ses contemporains ? Comment le néolibéralisme, de mutation en mutation, affecte-t-il les conditions requises pour ce processus anthropologique ?

À partir de l’évolution des symptômes de l’enfant, de sa place dans la société, de l’accueil qui lui est réservé, l’auteur, en tant que praticien de la psychanalyse, chercheur, enseignant et militant (politique, syndical, associatif), s’interroge sur la logique qui préside à ces mutations et qui produit des mauvais traitements à l’égard de l’enfance. Il explore les solutions que les sujets formatés par l’idéologie de l’époque trouvent pour se loger dans le monde. Il en vient ainsi à dessiner quelques perspectives cliniques nouvelles. Dans cette réflexion, la psychanalyse constitue à la fois un appareil de lecture et un « poumon artificiel », et le désir de l’analyste, une chance pour la singularité de chaque analysant. L’éthique de la psychanalyse, parce qu’elle est au service de cette singularité, appelle à livrer la bataille politique pour l’enfant.

—————————    

Le livre de Pierre Bruno « Qu’est-ce que rêver ? » est sorti en librairie ce mercredi 23 novembre. « Les lecteurs du dimanche » du Pari de Lacan organise une lecture plurielle et des échanges autour de ce livre et de ses nombreuses thèses le 4 février à Paris, de 10h à 12h.        ( Institut protestant de théologie, 83 boulevard Arago, 75014).

Qu'est-ce que rêver ? Pierre Bruno

 » Qu’est-ce que rêver ? Plus d’un siècle après la publication de L’interprétation des rêves, Pierre Bruno mène une enquête sur la culture du rêve, comme un préalable à la question au cœur de la découverte freudienne soit « Quelle est la Deutung (interprétation ou signifiance) du rêve ? »

Jusqu’à Freud, le rêve n’est pas appréhendé en propre. Il est régulièrement imbriqué dans une fonction politique, religieuse ou artistique qui n’est pas sans biaiser son interprétation.

Freud pose que la fonction du rêve est d’accomplir un souhait inconscient. Lacan, de façon explicite, tient le rêve comme étant le résultat du travail qui fait passer la jouissance (en elle-même non symbolisable) à l’inconscient, dont la nature est langagière.

En s’appuyant sur de nombreux récits de rêves issus de la littérature et de sa pratique, Pierre Bruno considère de façon nouvelle ces deux positions, sans les contredire, et en tire des conséquences concrètes  dans la pratique de l’interprétation et dans la direction de la cure. Il soutient d’une part que la déformation du rêve n’est pas seulement l’effet du refoulement et, d’autre part, que le rêve est le contraire du fantasme. Le rêve a pour fonction de séparer le rêveur du savoir de l’Autre, en le décalant de l’emprise que le langage exerce sur tout sujet. Autrement dit, le rêve introduit le rêveur au consentement d’une inaccessibilité ultime de l’inconscient – seule voie pour ne pas s’effrayer du réel. »

 

 

 

Les commentaires sont fermés.

Amap Aubenas |
Le blog participatif du mou... |
Picaflores |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Harmfulliberty
| OSMTH - Roncelin de Fos - A...
| Chorale de l'Universit...